Environnement, Promoteur, Urbanisation

Paroles d’habitants. Les promoteurs.

Des programmes immobiliers au milieu de la verdure ? Mais de laquelle ?

Afin de mieux me rendre compte des espaces verts laissés à l’usage des prochains habitants meylanais du quartier Buclos-Grand Pré, j’ai voulu voir  les maquettes des programmes Coté sources, du Taillefer et de l’Odyssée au dernier salon de l’immobilier.

Le Taillefer.

Selection_0553S’agissant de la résidence du Taillefer, j’ai demandé à voir la maquette et le vendeur m’a simplement répondu qu’il n’y en avait pas parce-que ce programme se vendait tellement bien qu’il n’y en avait pas besoin. J’ai tout de même pris une brochure avec en couverture une superbe photo en papier glacé sur laquelle on voyait un  bel espace boisé. Il y était écrit : « Doté d’une situation idéale au coeur d’Inovallée, en retrait des axes routiers, la résidence « le Taillefer » vous propose un cadre de vie agréable dans un emplacement boisé et singulier, bordé par une haie de chênes majestueux« .

Étonnée par le fait de situer cette nouvelle construction en retrait des axes routiers quand chacun sait que l’accès à la rocade est à deux pas et qu’ AGDA immobilier qui par ailleurs en fait la publicité signale que ce programme est proche des autoroutes, j’ai tout de même posé la question de savoir comment ils allaient pouvoir construire trois bâtiments sur cette parcelle au milieu de ces chênes majestueux sans en enlever aucun. La réponse du vendeur a été  qu’il allait en être conservé à peu près 5, les autres étant coupés parce qu’ils sont « soi-disant malades. Ah cette excuse des arbres malades c’est vraiment une maladie à Meylan.

Résidence Taillefer, proche de la déchetterie de Meylan et d'une sortie d'autoroute.

Résidence Taillefer, proche de la déchetterie de Meylan et d’une sortie d’autoroute.

J’ai demandé ce qu’il resterait de parc et d’espace de jeux pour des jeunes enfants,  mais apparemment les acheteurs ne poseraient pas ce genre de question. Autre étonnement de ma part. Je remarque que la brochure et le programme sur internet vantent la qualité de vie exceptionnelle que la ville de Meylan offre à ses résidents, située dans un écrin de verdure entre le massif de Belledonne et de la Chartreuse et que « comptant une dizaine de parcs et plus de 70 ha d’espaces verts, elle est l’exemple d’une parfaite symbiose entre espace urbain et espace naturel ». Ce programme immobilier, à défaut de se targuer des espaces verts de détente au sein de la résidence, préfère mettre en avant « de belles terrasses, véritables espaces à vivre en  extérieur, tournées vers la nature environnante » mais ne dit pas un mot sur la vue sur la déchetterie qui est juste en face, ni sur ce qui restera de l’emplacement boisé si singulier, une fois la résidence construite, parce qu’il n’en restera rien.

L’Odyssée.

Selection_0554Au salon de l’immobilier,  le programme de l’Odyssée avait sa maquette, et j’ai eu le regret de constater qu’il ne restait pratiquement pas d’espaces verts pour des enfants. Comment se fait-il donc que des  acquéreurs sans doute parents de jeunes enfants n’auraient plus cette exigence et pourquoi achètent-ils aussi près d’une route et quelle route, sans aucun espace pour que leurs enfants puissent s’ébattre ? Là encore quelle surprise de constater que le programme sur internet mentionne de superbes terrasses ainsi que des chemins piétonniers et des pistes cyclables « qui permettent de vivre la ville sans contraintes « .

Coté Sources.

A la tronçonneuse ...

A la tronçonneuse …

Grenoble Habitat, avec son programme Coté sources dont les maquettes montrent bien des immeubles proches, je dirais même beaucoup trop proches à mon goût, ne laissent pas non plus quelques espaces verts si ce n’est des jardins privatifs. Mais comment cela se fait-il que vous construisiez de tels programmes sans prévoir d’espaces pour les enfants ? Comment se fait-il qu’une ville comme Meylan ne prévoit plus d’espaces nature alors que la commune d’à côtécoté Saint Martin d’Hères affiche une pelouse à perte de vue lorsque l’on regarde à de part et d’autre, près de l’arrêt de tram Jo Blanchon ? Qu’est ce qui a changé ? A cette question la réponse ne s’est pas fait attendre c’est bien une question de rentabilité. Le prix du mètre carré est cher, donc le promoteur construit comme il veut et autant qu’il le veut. Alors comment Grenoble Habitat dans sa vidéo ose t-elle mentionner que « l’atout majeur de cette résidence est son environnement exceptionnel calme et verdoyant » quand il ne restera plus un espace vert public autour de cette résidence ?

https://www.youtube.com/watch?v=2h-HKYVnnpU

Conclusion

Quel que soit le programme, comment des promoteurs immobiliers osent-ils tant vanter la nature et la qualité de Meylan, alors qu’ils ne l’intègrent pas dans leur construction ? Mais de qui se moque-t-on ?

M.T.D.

Une réponse à “Paroles d’habitants. Les promoteurs.”

  1. Le 9 mars 2017 à 22 h 13 min Bernard M. a répondu avec... #

    tant qu’il y aura de pigeons pour acheter à 4000€ le m2 ce type de résidence … les promoteurs feront leur beurre.
    Bernard – Locataire :)

Ajouter votre réponse

Duo Birkenau - La Rochefouc... |
Uneptitegouttedeau |
Judoclubstdidier |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Parents d'élèves Les T...
| Pasdenocespourtatiana
| Musée de l'agriculture...