La claque démocratique

On vous a dit “concertation” ? Attention, vous risquez peut être de déchanter… Déjà lors d’un précédent mandat, la maire de Meylan, déclarait le soir du référendum sur la piscine des Ayguinards :

La piscine des ayguinards, laissée à l'abandon pendant des années avant sa destruction.

La piscine des ayguinards, laissée à l’abandon pendant des années avant sa destruction.

Les meylanais ont choisi majoritairement ce samedi 19 juin [...] la réalisation en priorité d’une piscine découverte. Ceci met fin de façon exemplaire et démocratique à un débat qui n’avait que trop duré […]. Le grand vainqueur ce soir est la tradition meylanaise de concertation.” (voir le texte).

Résultat ? Désolation et colère des habitants floués. La piscine existante, laissée longtemps à l’abandon, est aujourd’hui rasée. Un bel exemple de la “tradition meylanaise de concertation” !

Le projet de “petite enfance” fournit un autre exemple intéressant. Diverses réunions avaient pour objectif de dévoiler progressivement aux habitants le projet de crèche centrale déjà concocté par la Mairie. Une technique pour “transformer” une réunion d’information en une réunion de “concertation” consiste à laisser, au sein d’un projet tout ficelé, un choix, même minime.

Considérons par exemple le récapitulatif de l’atelier municipal du 17 mars (1). 92% des visuels présentent des informations générales ou décrivent le projet élaboré préalablement par la mairie. Seuls les 2 derniers correspondent à un “choix”. Ce choix peut se résumer ainsi :

Pour agrandir le parking préférez vous

  • (a) raser le dernier espace vert dans cette zone ou
  • (b) détruire un bâtiment devenu de toute façon obsolète ?”.

Cette technique de choix factice est d’habitude utilisée avec les enfants : “Qu’est ce que tu préfères ? Une claque ou aller te coucher maintenant ?”. C’est ce que d’aucuns appellent la claque démocratique.

Notez l'espace vert avec 27 places de parking ainsi que les places de parking actuelles également dessinées. A comparer avec la solution "Allez vous couchez..." proposée par la mairie...

Solution (a) : La punition. Noter l’espace vert complétement rasé au profit de 27 places de parking. Noter aussi que les places de parking, déjà existantes actuellement, à coté du centre commercial, ont été soulignées. Assez curieusement il y a beaucoup plus de places de parking dans cette solution que dans la solution « (B) Dormez tranquilles … ».

Dans cette version l'espace vert est épargné. Assez curieusement le nombre de place de parking est bien inférieur. De plus les places de parking existant actuellement vers le centre commercial ont disparues... Notez également le texte associé au batiment à détruire...

Solution(b) : Dormez tranquillement. Dans cette version l’espace vert est complétement épargné. Assez curieusement le nombre de places de parking est bien inférieur que dans la « solution punitive« . Plus étrange encore, les places de parking qui existent déjà, à coté du centre commercial, ne sont plus soulignées. Noter également le texte « maison des travailleur » (est-ce là l’utilité de ce batiment actuellement ? Cette désignation donne une impression de démodée ?). On peut lire (‘Bâtiment qui date de 1975″, « Possibilité de rénovation limitées »). Alors faut-il remplacer un vieux bâtiment inutile ou raser le seul espace vert dans cette zone et faire beaucoup plus de parking ?

 

Tous les choix importants ont déjà été figés : suppression de deux crèches, emplacement d’une nouvelle crèche à l’école des buclos, vente de la parcelle de l’ex-crèche, etc. La suite ? Voir l’article “Mille et unes lucioles dans la nuit”. La vente du terrain de l’ex-crèche soulève un tollé parmis les habitants ? Une pétition circule et rassemble un millier de signature ? Pas de soucis ; en attendant de trouver une solution on lance une autre concertation…

N’aurait il pas été préférable de consulter réellement les habitants depuis de début ? Enchaîner les concertations, les multiplier, communiquer et/ou attendre les résultats, est-ce cela la “tradition de concertation meylanaise” ?

Quand il y a de rééls enjeux, la concertation n’est pas un jeu. Heureusement certaines concertations se passent mieux. Mais l’avis des habitants devrait toujours être considéré avec sérieux pour, dans l’avenir, maintenir un climat harmonieux.

Duo Birkenau - La Rochefouc... |
Uneptitegouttedeau |
Judoclubstdidier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parents d'élèves Les T...
| Pasdenocespourtatiana
| Musée de l'agriculture...