Mille et une lucioles dans la nuit

La dégradation programmée du cadre de vie qui fait la réputation de Meylan a produit chez les habitants une envie de prendre les choses en main et de participer à la protection de la qualité de vie dans leur quartier. La réaction au projet de la mairie de construire 90 logements sur la parcelle exigüe de l’actuelle crèche des Buclos, décision prise sans aucune concertation, est emblématique.

Projet initial de la mairie de meylan. 90 logements sur la parcelle de la crèche.

Projet initial de la mairie de meylan. 90 logements sur la parcelle de la crèche.

 

Ce projet disproportionné, dans un quartier déjà très densifié, impacte profondément la vie du quartier, mais aussi indirectement tout Meylan sud.

Pourtant face à ce projet élaboré dans l’ombre, les initiatives des habitants ont montré que la mobilisation est possible. Les habitants, comme “1001 lucioles” dans la nuit, ont fait émerger une lueur d’espoir. Les lucioles ont brillé par leur participation face à ce sombre projet d’urbanisation uniquement dicté par des considérations financières.

Première étincelle d’espoir : la pétition.

Une pétition contre la vente de la parcelle de la crèche des Buclos a été signée par 912 habitants.

Voir le texte de la pétition, en images et en couleur

Cliquer sur l’image pour voir le texte de la pétition,
  en images et en couleur

La pétition met en avant des problèmes cruciaux :

  • une densification exagérée du quartier (on double le nombre de logements à l’hectare).
  • la suppression du seul espace vert boisé public ; (les habitants qui iront alors vers d’autres quartiers pour  trouver des espaces de récréation).
  • la destruction de la “trame verte”.
  • une  aggravation prévisible des risques d’inondation pour tout le quartier aval (Voir la vidéo « déluge à Meylan » sur internet),
  • une augmentation excessive de la circulation automobile sur l’avenue du Vercors (Les usagers de cet axe traversant la ville seront TOUS pénalisés).
  • des risques accrus sur les itinéraires que les enfants empruntent quotidiennement,
  • la baisse de l’attractivité de notre ville et de la valeur foncière des propriétés.

La forte participation des habitants lors de cette pétition a donné une bouffée d’oxygène. Cet élan citoyen a permis d’ouvrir le débat.

Un nouvel éclairage : les ateliers d’urbanisme.

Suite à la pétition, des ateliers d’urbanisme participatif ont vu le jour. Quatre ateliers ont permi de mettre en lumière la réalité de la densification à Meylan sous forme quantifiable et vérifiable.

Suite à ce nouvel éclairage, les habitants ont formulé différentes demandes :

Atelier d'urbanisme participatif. Les habitants votent pour sélectionner les projets alternatifs.

Atelier d’urbanisme participatif. Les habitants votent pour sélectionner les projets alternatifs.

  1. Les habitants insistent, sur la nécessité de conserver la parcelle dans le patrimoine communal afin de pouvoir faire face aux besoins d’équipements collectifs qui ne manqueront pas de devenir indispensables.
  2. Les habitants ne souhaitent pas d’immeuble sur la parcelle ni l’extension du bâti actuel.
  3. Ils demandent que la trame verte soit pérennisée et que la commune soit porteuse d’un projet de classement en EBC* au prochain PLUi*.
  4. Enfin les habitants insistent sur l’inondabilité du secteur et demandent que le risque ne soit pas aggravé.

Concernant l’usage du bâti, les habitants font deux propositions :

  1. le maintien de la crèche actuelle avec sa rénovation si nécessaire,
  2. le remplacement de la crèche par une maison de quartier-maison des associations.

Les habitants insistent également sur la nécessité de revoir et d’approfondir l’évaluation des besoins en équipements collectifs avant qu’une décision définitive soit prise quant à l’usage des bâtiments de la crèche actuelle et de l’ancienne école des Buclos. Enfin, les options retenues par les habitants, de même que les vœux exprimés, excluent la vente de la parcelle. Les habitants demandent que le projet de vente de la parcelle de la crèche des Buclos soit officiellement abandonné avant la fin de l’année.

Conclusion.

Ce projet est à l’opposé de tout ce qui a été fait à Meylan dans le passé. Les municipalités précédentes, de tous bords, ont su préserver l’équilibre précaire entre urbanisation et nature, en léguant à Meylan le qualificatif de “ville nature”. Pour beaucoup d’habitants ce projet “d’urbanisme financier” a été un révélateur : la politique d’urbanisme de la municipalité actuelle menée dans l’urgence, et souvent sans concertation aucune, met en danger notre qualité de vie ; dans ce quartier, mais aussi dans tous les quartiers de Meylan.

Du coup cette étincelle a déclenché un mouvement plus large. Ce réveil citoyen n’est pas prêt de s’éteindre. D’autres lucioles vont briller et peut être éclairer tous les coins de la ville restés dans l’ombre en attente d’une urbanisation. La participation citoyenne sera ainsi plus forte et peut être décisive pour l’avenir de la qualité de vie de Meylan, NOTRE ville.

Mille et unes lucioles, pour l'instant ...

Mille et unes lucioles, pour l’instant …

 

Un grand merci à tous les habitants ayant participé à cet élan citoyen. Un grand merci à tous les élus qui sauront les écouter.

Pour plus d’information visitez http://collectif-buclos.org

Selection_0296

Duo Birkenau - La Rochefouc... |
Uneptitegouttedeau |
Judoclubstdidier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parents d'élèves Les T...
| Pasdenocespourtatiana
| Musée de l'agriculture...